Laboratoire Roche

La société Roche, ou juridiquement F. Hoffman-La Roche, a été fondée en 1896 à Bâle, en Suisse.

Son fondateur, Fritz Hoffmann-La Roche, fut l’un des premiers à penser que la fabrication industrielle de médicaments normalisés constituerait une avancée majeure dans la lutte contre les maladies.

La jeune entreprise connaît de grandes difficultés dans ses premières années : après seulement quelques années d’existence, elle est au bord de la faillite. L’entreprise surmonte la crise grâce à une recapitalisation. Roche connaît alors une recrudescence inattendue encouragée par une production de vitamines lui assurant un retour à la prospérité. En 1934, Roche est la première entreprise à produire massivement de la vitamine C synthétique, sous la dénomination commerciale Redoxon.

Mais Roche ne veut pas dépendre de sa seule production de vitamines, elle intensifie sa recherche pharmaceutique. Dans les années 1950 et 1960, le portefeuille pharmaceutique de Roche est très diversifié, avec des médicaments tels que des antidépresseurs, des antimicrobiens, ou encore des agents destinés à la chimiothérapie.

En 1957, Roche commercialise une gamme de tranquillisants populaires, les Benzodiazépines, parmi lesquels le Valium et le Librium. Le Librium, sorti en 1960, apparaît comme révolutionnaire dans sa capacité à soulager la tension sans provoquer simultanément d’apathie. Le Valium est commercialisé à partir de 1963, dès 1969 il dépasse la popularité du Librium. C’est la première fois qu’une société pharmaceutique connaît 2 réussites commerciales aussi significatives dans un laps de temps aussi court.

En 1976, Roche connaît un revers majeur à la suite d’un accident survenu dans une usine chimique italienne détenue par Roche. Cet accident cause une grande contamination à la dioxine dans les communes environnantes. La société doit alors couvrir les coûts de décontamination et de réinstallation des personnes évacuées.

Quelques années après le scandale de la dioxine, Roche redéfinit sa structure pour se concentrer sur 4 principaux secteurs d’activité : les produits pharmaceutiques, les vitamines et la chimie fine, les diagnostics, ainsi que les arômes et les parfums.

En 1982, Roche fait l’acquisition d’un laboratoire biomédical de référence, puis fusionne l’ensemble de ses laboratoires qui deviennent l’entité Roche Biomedical Laboratories.

En 1996, Roche conclut un accord de collaboration avec Gilead Sciences, laboratoire à l’origine de la découverte de l’Oseltamivir, un antiviral utilisé dans la lutte contre la grippe aviaire. Selon l’accord, Roche détient l’antiviral sous licence exclusive et sous la dénomination commerciale Tamiflu.

Ce n’est qu’en 2005 que Roche autorise d’autres sociétés à fabriquer l’Oseltamivir.

En 2006, Roche repense une nouvelle fois sa structure et décide de se concentrer uniquement sur 2 axes : les produits pharmaceutiques et les diagnostics. A la même époque, la société décide de personnaliser les soins médicaux. Elle met particulièrement l’accent sur l’innovation médicale et la biotechnologie, ce qui lui permet de faire des avancées importantes notamment dans les techniques de diagnostics.

En 2009, Roche acquiert pleinement le pionnier de la biotechnologie de Californie, Genentech, dont elle détenait déjà une participation majoritaire depuis 1990. Elle renforce ainsi sa position sur le marché de la médecine personnalisée. Elle connaît de nombreux succès dans ce domaine, en particulier dans les traitements pour le cancer du sein, l’hépatite B et l’hépatite C.

Aujourd’hui, Roche a toujours son siège social à Bâle, en Suisse et est présente dans plus de 150 pays, notamment États-Unis, France, Royaume-Uni, Italie, Allemagne, Brésil, Chine et Inde. L’entreprise est également connue pour son célèbre traitement pour la perte de poids, Xenical.

Date de mise à jour :

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>